Basket

logo BCLRenseignements : José Copay - Président Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Secrétaire : Patrick Moyano - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Histoire du basket

C'est en 1971 qu'un groupe d'hommes de Loyers, se mirent en quête d'une activité pour les dames pendant qu'ils s'adonnaient à leurs activités favorites : supporter du club de foot.
Messieurs Dubuisson, Brenner, Legrand, et Collignon eurent l'idée de créer une équipe féminine basket. Philippe Sonveau fut pressenti pour assurer le cochting de ces dames. José Nivarley devant s'occuper des équipes de jeunes. Le succès fut tel que en plus une équipe d'homme fut également créée.
Dans un premier temps, le club évolua dans la cour des écoles. Quelques noms bien connus de l'époque composèrent les équipes : Collignon, Amoroso, Sonveaux, Heylen, Marchand, Fievet, Nivarlet, Klebokowski...
Par la suite, un espace fut mis à leur disposition, par la ville, près du terrain de football. Il aura fallu tout l'acharnement des bénévoles pour pour équiper le terrain et construire un bâtiment pour servir de douches de de buvette (démolie en 2011). L'association s'est constituée en asbl le 25 avril 1974. Le jeune club a très vite engranger les succès. A tel point que les installations devinrent insuffisantes. Après de nombreuses démarches, le nouveau président José Copay obtint de la ville le projet de construire un hall omnisports. Ce qui était devenu impératif pour pour pouvoir accéder en division supérieure.
Le premier match eu lieu dans le nouveau local le 21 décembre 1991. travaux halllLe club s'est tellement développé que les infrastructures devaient être agrandies.
Nouveau travaux d'agrandissement en 2010 avec une nouvelle buvette, nouvelles douches et sanitaire.
L'ancienne buvette a été démolie en 2011.

André Degrune.
Sources : le site du BCL - Archives : www.loyers.be

La saga du hall omnisports

Il faut bien dire que ce bâtiment, depuis le début de sa construction, est un grand n'importe quoi. Il fut construit à la hâte, suite à un pari politique d'un ancien échevin des sports.

egoutage du hall omnisports de Loyers
Ce bâtiment laisse passer l'eau par le haut et par le bas. C'est au moins le troisième rénovation en 25 ans, en 

travaux hall 2

comptant l'agrandissement de la buvette et des sanitaires qui étaient inexistantes.
Est-ce que la troisième sera la bonne ? On peut en douter. Construit au mauvais endroit, Il reçoit de plein fouet toutes les eaux qui dévalent du terrain des Comognes. Ce lieu est à proximité de la Fossette, ce n'est pas pour rien. Il se situe en contre-bas de la nappe d'eau de Limoy. Toutes les réalisations de ce quartier pour les sports se font au petit bonheur la chance. Au gré des opportunités financières des clubs et des influences politiques.
Au départ, ces terrains étaient dévolus au lotissements pour habitations depuis l'ancienne commune de Loyers. Quel gâchis et quel manque à gagner pour la ville.

A suivre...

André Degrune. 17/06/2015.


Si je m'en réfère à l'article du Journal Vers l'Avenir du 28 Juin 2016, donc un an après. Il est fait mention que le parquet du hall se IMGP7531décolle et est bon à recommencer.
Les événements me donnent raison. L'humidité remonte du sol et il naïf de croire que la firme va recommencer les travaux. Les assurances vont bien trouver un prétexte pour ne pas intervenir. Quid du bruit dans la buvette et le châssis de fenêtre endommagé. Sans savoir ce qu'il va encore arriver à l'avenir.
Je me permets une suggestion avant que ce bâtiment ne devienne un gouffre pour le contribuable : tout raser et chercher un endroit plus approprié pour construire un tel édifice.

Que dire du nouveau terrain de Foot synthétique qui se construit au-dessus d'une conduite d'égout ? Qui payera quand les tuyaux seront bouchés et qu'il faudra creuser pour les remplacer ?

On sait que le tennis de table va faire construire sa nouvelle salle à proximité. Une construction hors sol s'impose. Voir sur pilotis (j'exagère à peine) sous peine de voir arriver de l'eau dans la salle en de cas de forte pluie.

A suivre...