En 1823, le 1er septembre vers 19h30. Une bande de joyeux lurons, revient à pied, de la fête des "Centures"(1) près de Namur. Les nommés Antoine Joseph Carpentier et Joseph Carpentier son fils, habitants Maizeret, accompagnés de Nicolas Lesceux et son épouse Béatrice Thiry. Ses beaux frères et belle sœur habitants Mozet,  arrivent au chemin de Loyers au lieu dit le "Bosquet" (2) entre Loyers et Brumagne.
En chemin, ils sont rejoints par Jean Nicolas Lebé, ouvrier de carrière qui revenait de son travail.
Tout en conversant avec Nicolas Lesceux et marchand un peu avant Antoine Carpentier et sa belle sœur, qui suivaient ensemble tout en conversant gaiement.
Sans aucun signe d'indisposition, au contraire qu'il était bien gaye, Antoine Carpentier est tombé mort, subitement.
Les constatations d'usage ont été effectuées par le Mayeur de Loyers François Ménage, assisté de Gilles Coignoule son secrétaire et Pierre Joseph Dardenne Echevin de la commune de Lives –Brumagne, en l'absence de Jean Louis Colard, Mayeur.

Inspiré de l'acte de décès d'Antoine Joseph Carpentier.
André Degrune.

(1) On ne sait exactement ce qu'est cette fête, "centure" ou "ceuture" 
(2) Chemin de terre venant de "la Pologne" à la rue du Moinil puis vers la rue des Glaïeuls.

D Loyers 1823 09 09 Carpentier

D Loyers 1823 09 09 Carpentier 2

Ajouter un Commentaire