Un hêtre du centenaire.
hetre 10Combien sommes-nous à passer régulièrement devant ce qui peut être considéré comme un "monument naturel"? Fort, équilibré, majestueux même, cet arbre de haute taille, aux couleurs pourpres des beaux temps ou aux multiples branches noires tranchant sur un fond de ciel d'hiver, n'est plus reconnu à sa juste valeur symbolique. Seuls certains anciens et quelques natifs se rappellent encore... Comme beaucoup d'autres communes, Loyers a planté lors des festivités de 1930 un arbre qui commémore le centième anniversaire de l'indépendance de la Belgique. A cette occasion, le Conseil Communal rapportait cette année là (a) "II n'y a pas lieu de prolonger la durée des vacances parce que les instituteurs se seraient dépensés dans l'organisation des fêtes du Centenaire : c'était leur devoir commun à tout bon citoyen de s'employer à la réussite des festivités organisées à l'occasion de nos 100 ans d'indépendance.
Quant à nos enfants ils ont déjà trop de vacances; quand ils quittent l'école à 14 ans ils n'ont pas encore l'instruction indispensable pour se tirer d'affaire eux-mêmes surtout à la campagne où un instituteur doit s'occuper pendant l'année de plusieurs degrés. "(ex trait d'une Circulaire Ministérielle)". Cette même année était consacrée à une Campagne 14-18 : Honneurs à rendre pour le décès d'anciens combattants, drapeau en berne à la Maison Communale, représentation officielle du Conseil aux funérailles. Les instituteurs doivent rappeler aux élèves des écoles les horreurs de la guerre et les sacrifices consentis par ceux qui l'ont subie...

Cet hêtre pourpre, qui éparpille ses faînes aux alentours de l'ancien étang de Bel-Air, y a trouvé sa place presque l'endroit où aboutit la rue Maty (anciennement rue du Centre) et le petit sentier qui longe les champs pour finir entre la rue de la Fossette et le terrain des sports.
A soixante ans en 1990, il a vu bien des choses à Loyers, et s'il commémore notre indépendance, peut-être faut-il nous rappeler aussi le demi-centenaire de la conduite héroïque des enfants qu'il a vu vivre ou grandir et qui ont combattu pour notre liberté...
Actuellement (1990), sa circonférence mesure 1m 60 et la hauteur de son tronc du pied au début de la couronne fait 2m 35. Il pourra encore vivre un petit siècle (*), notre monument, si les habitants le lui permettent. Puissent nos enfants et les enfants de nos enfants encore jouer longtemps sous ses branches...

Philippe BESURE

(a) Suivant notes extraites des " Comptes rendus du Collège " par Mr. G.BRENER pour les années 1900 à 1930 et qu'il nous a aimablement communiquées.
Remerciements à Mr.TERWAGNE de l'administration de la Ville de Namur. (*) Certaines variétés de hêtres peuvent atteindre jusqu'à 150 ans d'âge.

ndlr : Cet arbre a été planté par Lucie Alexandre, en guise de récompense pour l'élève la plus méritante lors des examens scolaire de l'année. C'est l'institutrice de l'époque, Mademoiselle Irma Delahaut qui en a eu l'idée... (Source : Guy Dewez)
  L’étang de Belair
Comme mentionné plus haut, c'est à cet endroit que se trouvait un étang, comme en témoigne la reproduction d'une ancienne carte postale.
Il s'agissait d'une ancienne fosse d'extraction de terre plastique emplie d'eau, La terre aurait servi à la fabrication des briques de l'ancienne forge.
A l'autre côté de la route, des puits d'extraction existaient. L'étang de Bel-air a fait le bonheur de nombreux pêcheurs de Loyers et environ avant d'être comblé dans les années 60.
Les enfants s'en servaient comme aire de glissade en hiver quand l'étang était gelé.
En agrandissant la photo on remarque une pompe à droite des trois grands arbres

Photos prêtée par M. J-M Polet 

Salle du tennis de table de Loyers


salle du tl loyersBâtiment au plan étrange de forme +- trapézoïdale. Comme en l'atteste la date sur façade, cet édifice a été construit en 1902 et a fêté son centenaire dans l'indifférence générale.
Construit pour ou par l'ancienne fanfare "les échos de loyers", la salle a servi de local pour la fanfare et a accueilli des représentations théâtrales.
Elle appartient à la ville de Namur, mais a été remise en état par le club du TTL, il lui a adjoint des cuisines et sanitaires à l'arrière du bâtiment.

 Chapelle Notre Dame de Lourdeschappelle chappelle2L'unique chapelle de la paroisse. Beau monument construit entièrement en pierres de pays,équarries et édifié en pleine guerre 14-18 (soit en 1916) par et sur la propriété de la famille SPRUMONT-STENUIT en l'honneur de Notre-Dame de Lourdes et en mémoire de leur fils Firmin décédé prématurément. Cette chapelle a été léguée à la paroisse. A remarquer à l'intérieur le très bel et imposant autel en pierre de taille. Désaffectée et tombant en ruine, elle fut restaurée complètement. Elle fut bénite par l'abbé DELVAUX en 1978.
II est à signaler que le chapelet y est récité chaque dimanche et jours de fête à 16h00 de mai à octobre inclus. I I convient de rendre hommage à Mme HEYLEN pour l'entretien parfait et permanent, et la décoration florale de ce petit oratoire cher à beaucoup de paroissiens.

Ancienne Epicerie

epiceriebelair André Degrune

Ajouter un Commentaire