Au fil des articles édités dans cette rubrique, vous lirez des termes comme : style Romain, Roman, Gothique, Renaissance, Mérovingien...
Pour les néophytes, nous vous livrons quelques explications simples de ces termes. Entendu que nous nous limitons aux styles architecturaux  rencontrés dans notre région. 

Le style Romain : à notre connaissance, il n'y a pas d'édifices visibles sur le territoire qui nous occupe. Mais il y a de nombreux vestiges de villas romaines (fermes); notamment à Maillen, Mozet, Strud, Ohey, etc. 
Les styles gallo-romain, mérovingien jusqu'au X siècle sont un alourdissement  du style romain, plutôt qu'une évolution, pour aboutir au Xe - XIIe siècles au style roman qui est visible chez nous et où de nombreux édifices peuvent en témoigner.

Le style Roman : eglisewierde 10eglisewierde(2) 10Un bel exemple d'édifice roman est l'église de Wierde; la tour fut construite vers 1075. Elle servait à l'origine de donjon pour la défense de Seigneur Renard de Wiede.
La première partie de l'église, appelée maison de prière, apparut vers 1125 puis élargie par la suite.
Au fil des siècles les nombreuses modifications et incendies ont complètement modifié l'aspect de l'édifice. La restauration de 1975 lui a rendu son style roman (presque) d'origine.
La principale caractéristique du style roman est l'arc en plein cintre. Pour être exacte, notre exemple ressemble plus au style latin, intermédiaire entre le mérovingien et le roman ; en cause, des piliers carrés sans chapiteau.
Le style roman va évoluer avec des colonnes rondes à chapiteau orné de motifs végétaux, puis animaux et humains 
Il est a noter que les références des styles est faites par rapport aux styles français qui apparaissent chez nous avec un peu de retard. Un style ne correspond pas nécessairement à une époque.

Le style Gothique : le style gothique apparaît fin XIIIe, pour se prolonger au XIVe et XVe.

Le gothique du XIIIe
coeur de leglise de loyersfenetreXIIILe gothique se caractérise par l'arc ogival ayant une force supérieure de résistance.
L' arcade est formée de deux portions de cercle qui se croisent et dont le rayon est plus grand que sa base.
Les colonnes cylindriques sont surmontées de chapiteau décoré d'une ou deux rangée de feuillages inspirés de la flore indigène.

Le gothique du XIVe l'ogive devient équilatérale, chaque cercle ayant son centre à la naissance de l'arc de cercle qui lui est opposé. Les moulures sont plus refouillées et plus maigre qu'au XIIIe. Les colonnes sont sveltes et la sculpture des chapiteaux reproduit de préférence, et avec plus de servilité, les feuillages découpés.

Ci-dessus l'église de Loyers. le cœur actuel (ancienne chapelle castrale) est d'époque, fin XIIIe, on voit nettement la forme des ogives le reste de l'édifice est néo gothique, donc plus récent.Fenêtre frustres en tiers-point. , caractéristique du gothique.

Enfin au XVe, l'arcade est surbaissée, c'est à dire que les cercles ont un rayon plus court que sa base, et leur centre placé antérieurement. Il est dit gothique flamboyant, il n'y a presque plus de chapiteaux sur les colonnes 

Le néo-Gothique : au 19e, l'architecture gothique a été remise à l'honneur et on a vu apparaître de nouveaux édifice avec ce style. Exemple l'église de Brumagne et une partie de l'église de Loyers.

André Degrune.

Ajouter un Commentaire